Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 février 2011 3 23 /02 /février /2011 09:44

 

En 1897, une usine venait s’implanter sur son territoire pour y fabriquer des  carreaux et pavés céramiques en grés non vitrifié et en 1899 une société était constituée ; cette société prit le nom de Société  Anonyme des Carrelages et Céramiques de Foug, puis de société Decker, Mouraux et Cie.

usine.jpg La production du début de l’usine de carrelages, avec un four et une quarantaine d’ouvriers s’est constamment accrue jusqu’en 1914 où sept fours,  occupant 250  ouvriers, produisaient 260.000 mètres carrés par an ; la direction est assurée par M. Daubray, secondé parson sous directeur,M. Desaintfuscien. Le tonnage de matières premières et marchandises transportées par voie  ferrée et fluviale dépassait 20.000 tonnes. 

 sortie1

La guerre de 1914 a arrêté cette progression. Pendant la guerre, les Carrelages se muèrent en usine de la Défense  Nationale, auxiliaire des Fonderies de Foug. C’est de là que sortirent les fameuses grenades Citron-Foug. grenade.jpg

Fin 1918, la fabrication a été reprise à l’usine de carrelages, mais à production un peu réduite. Le nombre d’ouvriers n’arrivait qu’à une centaine. La société s’est efforcée de  loger son personnel par l’acquisition de maisons et la construction de  cités ouvrières au  quartier  des  sources : les  cités des carrelages Cites.jpg

L’usine de carrelages  ferma ses portes en 1935, concurrencée par les grès vitrifiés venus d’Italie. On trouve encore aujourd’hui, ces carrelages en particulier au rez de chaussée de la Mairie, dans l’Église ainsi dans plusieurs maisons de la localité. Vendue, l’usine a été rachetée par les Fonderies. 

   carreaux

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Zaza et Momo - dans Foug - Histoire
commenter cet article

commentaires