Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mai 2012 7 06 /05 /mai /2012 07:59

La rue de la vieille Église évoquait plusieurs souvenirs : tout d’abord celui de l’ancienne église, dédiée à Saint Nicolas qui, devenue trop petite, fut démolie en 1703 et reconstruite à côté, puis celui de l’emplacement du vieux cimetière à 1’endroit même où se trouvait le vieux pressoir dit « Pressoir des Morts ». Elle est devenue Rue Albert Pierre. Albert Pierre, maire de la guerre 1914-1918 de notre cité, après une carrière dans l’enseignement, il consacra ses dernières années, à diriger notre commune en des moments difficiles.

 albert-pierre.jpg

La rue de l’écuyer (l’écuyer Boquin  l’habitait en 1290) devenait rue de Réhà, on  prononce «  », son origine à deux possibilités :

 1.  Ce mot peut  venir d’un vieux vocabulaire lorrain, corruption du mot français rû ou rupt (ruisseau). D’ailleurs on connaît le mot patois «  reuil » , qui désigne un faible cours d’eau.

 2.  Ce mot peut également venir d’un habitant qui avait trouvé un système de poulies et de cordes pour remonter la terre dans les vignes d’où Réhavignes. Il habitait peut être cette ruelle.

 reha.jpg

Place Marbourg appelée autrefois Place du Marché. C’est là qu’avant la Révolution la population se réunissait à l’issue de la messe pour  recevoir les avis, les nouvelles et les amendes du Prévôt ; le nom « Marbourg »  est un concentré de « Marché du Bourg ». Le Conseil a étendu également ce nom, à la rue de la Masure, qui la continue et dont l’appellation disparaît.

  marbourg

Rappelons, que la    Masure était avant la Révolution, la Maison aux Dîmes. C’est là que les Jésuites de Nancy et le Curé de Foug, décimateurs, engrangeaient leurs parts de dîmes en grain.

 

masure

Partager cet article

Repost 0
Published by Zaza et Momo - dans Foug - Histoire
commenter cet article

commentaires

virjaja 08/05/2012 12:01


pressoir des morts, quel nom étrange! gors bisous. cathy

Zaza et Momo 08/05/2012 12:42



C'est normal, avant le milieu du 19éme siècle, les cimetières étaient autour des églises et là c'était le cas. nsuite, avec les épidémies de choléra on les a éloignés du centre de la Commune.
Bises Cathy



Hauteclaire 08/05/2012 02:08


Bonsoir Momo,


toujours intéressante et instructives tes promenades historiques dans cette petite ville au passé très fourni !


Bises, merci pour ce patrimoine de région

Zaza et Momo 08/05/2012 10:21



Merci, bises et bon mardi